Insultes au nouveau Khalife de Touba et aux Confréries : Sidi Lamine NIASS met en garde

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Sidy lamine Niasse, president groupe Walfadjri

 

Sidy Lamine NIASS est arrivé en haletant dans les locaux du groupe Wal fadjri qu’il avait quittés trois heures auparavant. Très choqué par une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux et les propos qui y sont tenus, il estime que c’est trop grave pour être passée par pertes et profits. Le PDG du groupe Wal Fadjri demande aux autorités, de réagir sans attendre. Selon lui, ces supposés wahabites, de véritables insulteurs publics, ont ouvert une boite de pandores qui peut tout laisser sortir.
«Les gens ne vont pas croiser les bras pendant que leurs guides sont insultés. Si l’Etat ne prend pas ses responsabilités, tout peut arriver.

Des fidèles peuvent organiser des expéditions punitives avec de probables débordements. Une situation qui a déjà ravagé beaucoup de pays et qui, si nous n’y prenons pas garde, peut nous arriver », explique-t-il. Et c’est le président Macky SALL qu’il interpelle directement. Rappelant que des fichiers partagés sur WhatsApp et le dénigrant ont valu à leurs auteurs des séjours en prison. Donc, ceux-là qui insultent les confréries et les guides religieux ne doivent pas continuer à semer impunément les germes d’une guerre civile.

Le PDG du groupe Wal Fadjri, qui a organisé au mois de mai dernier une cérémonie de dédicace des ouvrages de Khalifa El Hadji Mouhamed  NIASS avec comme parrain le roi d’Arabie saoudite et le Khalife général des Mourides, indique qu’il ne laissera personne saper l’unité des musulmans en particulier et des Sénégalais de manière générale en s’en prenant à leur guide ou en proférant des propos haineux. Pour lui, s’il a tenu à parrainer ladite cérémonie à ces deux personnalités, c’est parce qu’il estime que tous les musulmans, quelle que soit leur obédience, se doivent de s’entendre au mieux. A en croire Sidy Lamine NIASS, ces insulteurs publics ne peuvent guère se réclamer du wahabisme sans impliquer certaines forces étrangères. Pour lui, celles-ci ne doivent pas renforcer ceux qui s’en prennent aux symboles religieux du Sénégal.

Pour rappel, une vidéo réalisée par des supposés wahabistes sénégalais met en exergue trois hommes qui tiennent des propos dont la gravité empêche toute citation. Ce qui peut néanmoins être retenu, est qu’ils insultent non seulement le nouveau Khalife de Touba, mettant en avant de graves choses qu’il aurait commises avant d’arriver à la tête de la communauté mouride. Mais, ils jettent aussi le discrédit sur les autres confréries et sur les médias de manière générale. Selon ces supposés wahabistes, les Sénégalais se sont plus préoccupés du rappel à Dieu de Serigne Sidy Makhtar que des 13 Sénégalais qui ont été exécutés à Ziguinchor le 6 janvier dernier.

Pour eux, le défunt Khalife est comme tous les autres Sénégalais et a été pourtant traité comme un prophète alors que la mort des 13 autres a été à peine évoquée. Se relayant la parole, ces provocateurs trouvent que les membres des confréries du Sénégal se sont détournés de Dieu et de son prophète pour mettre à leur place des Khalifes. Et tout cela est le moins grave de ce qu’ils ont affirmé.
L’Etat, qui a mis au gnouf Assane DIOUF, accusé d’avoir outragé un ministre du Culte, et bien d’autres Sénégalais pour des propos et/ou des vidéos partagés sur les réseaux sociaux, est plus qu’interpelé. L’image et la stabilité du Sénégal qui a toujours géré ses plus grandes contradictions dans le respect mutuel, en dépendent.

Mame Birame WATHIE – Walf

 

Inscription au canal

Installer nos APPLI

 

Nos services

 Reportage  - Publicités sur internet - Réalisation de clips Audio & Vidéo pro, sites internet et hébergement web etc.

Email:

syllasal@yahoo.it

Téls:

+221 778155661 / 767350362