P Politique

Sénégal: Des réalités politiques indécises.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Si la Realpolitik tient compte avant tout des possibilités concrètes, il nous est permis d'affirmer que, tout est envisageable d'ici à la Présidentielle 2019.

Aujourd'hui, ne faudrait-il pas politiquement, peindre notre terroir, en un tournevis d'appoint, serrant et desserrant les exigences , les ambitions et mêmes certains rêves de nos acteurs politiques ? Qui, en prompts joueurs  jouissant d'un flair n'appartenant qu'à eux, acteurs infatigables, se métamorphosent suivant les évolutions politico-politiciennes. Machiavel , évidemment, a toujours enseigné " Tous les moyens sont bons pour accéder au pouvoir, et pour s'y maintenir ".

 Au Sénégal, cette curieuse raison comme quoi, " Il ne faut pas prononcer le mot JAMAIS en politique " est devenue une incontournable stratégie pour ceux qui nous gouvernent.  Quand le pouvoir semble ne plus savoir sur quel pied danser ( tâtonnements, fausses statistiques, médisances etc...), de l'autre côté, une opposition "embrouillaminique" , à travers des actes et un vocable désordonné de certains leaders, obstrue ce qui devrait être les voies judicieuses pour une troisième alternance.

Balayer d'un revers de la main, par les temps qui courent, la suprématie ou le leadership de Maître Abdoulaye Wade, dans ce camp de l'opposition Sénégalaise --malgré son âge --, serait tout bonnement et inconsciemment, refuser de voir le soleil d'Afrique. Incontestablement chez nous, Wade en est le leader. D'ailleurs, nous nous demandons où en serait cette opposition aujourd'hui, en représentation parlementaire, si le "Vieux" n'avait pas plongé la main à la pâte, concernant ces législatives ?

 Depuis quelques temps, nous voici tympanisés par une envie des tenants de l'actuel régime, de vouloir dialoguer avec le camp adverse. Contradiction ne pouvait être plus grande dans un tel vœu, quand une telle idée provient d'une majorité mécanique et de surcroît victorieuse à toutes les élections depuis 2012. Où dans ce cas, le bâts blesserait-il, au point de vouloir coûte que coûte instaurer ce dialogue ? That is the question, aurait-on clamé au bord de La Manche !

 Macky Sall dans des combinaisons et calculs de tout genre, pour l'obtention d'un second mandat, ses alliés tels que Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng se posant la question  " Avec quelle sauce serons-nous mangés ? ", Wade pratiquement Maître du jeu, avec un pion ( Karim ) d'une ambition toujours présidentielle, Khalifa Sall sponsorisé par un emprisonnement dont on pouvait nous préserver, Idrissa Seck encore lui dans son éternel entêtement, le PU, Sonko, Gakou et autres Baldé en embuscade, ... voilà le Sénégal en miniature, voguant bon an, mal an, dans de troubles eaux d'une Présidentielle 2019 de toutes les possibilités. Que le temps fasse le sien.

 

<>Elhadj Yvon Mbaye

Journaliste-formateur

Tel : 77 179 19 38

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Nos services

 Reportage  - Publicités sur internet - Réalisation de clips Audio & Vidéo pro, sites internet et hébergement web etc.

Email:

syllasal@yahoo.it

Téls:

+221 778155661 / 767350362